Accueil
Actualités
But de l'Asso
Les Membres
Historique
Nos expositions
BunkerArchéologie
Contact
BunkerArchéologie
© 2015

 

* Jacky raconte... la BUNKERARCHEOLOGIE. *

 

 

La BunkerArchéologie : Terme utilisé par un architecte dans les années 75, ayant fait une étude

sur les bunkers de notre pays. Repris depuis et utilisé par Alain Chazette, spécialiste et auteur de

nombreux ouvrages sur le Mur de l'Atlantique, chroniqueur du magasine 39/45 où il inclut une

rubrique "BunkerArchéo".

 

  • Définitions :
  • - Bunker : Casemate, abri, Blockhaus.
  • - Archéologie : Science qui étudie les vestiges matériels des civilisations du passé.
  • Donc : BUNKERARCHEOLOGIE.

 

 

 

Le bunker-archéologue doit avant tout consulter une carte I.G.N où la plupart des blockhaus sont répertoriés, les plus connus ne sont pas forcément les plus intéressants : en effet certaines petites constructions (VF) renferment quelquefois bien des surprises telles que : fresques, lits, éléments de filtration, voire avec un peu de chance, un poêle de bunker.                  

Arrivé sur une zône et après avoir demandé l'autorisation au propriétaire, faire une recherche approfondie du secteur, car après plus de 60 ans certaines constructions de Org.Todt, seront souvent dissimulées par la végétation. 

Donc un minimum de matériel s'impose...

 

  LA TENUE DU PARFAIT BUNKERARCHEOLOGUE

 
 
 
 
 
  • Un vêtement :  Souple et résistant à la fois (combinaison, treillis...) à éviter les survêtements et joggings.
  • Une paire de chaussures solides : Avec une bonne semelle, telle que rangers ou chaussures de  randonnée, pour protéger les pieds des éventuels détritus et débris (barbelés, verre, objets métalliques...).
  • Casque avec lampe  frontale : certains bunkers ont parfois les entrées ensablées rabaissant fortement le plafond.
  • Grosse lampe ou projecteur : ne jamais rentrer dans un blockhaus sans lampe.
  • Petite lampe de secours : au cas où...
  • Ceinturon : avec mousquetons pour accrocher des accessoires.
  • Machette : pour couper les hautes herbes, ronces, branchages, qui obstruent parfois les accès.
  • Un sac à dos : pour transporter le matériel.
  • Une trousse d'infirmerie : pour les petits bobos.                    
  •  
  •                         
- Les petits plus :  
 
 
     a) Un appareil photo : pour quelques souvenirs ou peut-être même faire une expo...
 
     b) Une paire de jumelles : pour repérer de loin sa prochaine trouvaille.
 
     c) Un téléphone portable : pour prévenir en cas de besoin (attention coupure de ligne en zone bétonnée.)
 
     d) Des talkies-walkies : pour communiquer avec un collègue resté à l'extérieur.
 
 
 
 
 
 

MES CONSEILS SUR LE TERRAIN

 
  • *- Ne jamais visiter seul un bunker.
  •  
  • *- Ne jamais rentrer dans un blockhaus sans lampe car de nombreux dangers sont présents dans l'obscurité tels que : trous, tuyauteries pendantes, obstacles sur le sol...

 

 

  • *- Attention aux bunkers remplis d'eau : certaines soutes à munitions souterraines sont immergées, donc invisibles.
  •  
 
 
 
  • *- Ne jamais toucher ni ramasser tout engin explosif (obus, grenades...)
  •  
  • *- Attention ! Si dans un pâturage,se trouvent vaches et taureaux, ne traînez pas!
  •  
  • *- Souvent dans les blockhaus, des chauves-souris hibernent, ne les dérangez pas.
  •  
  • *- La plupart des bunkers et casemates se trouvent dans des propriétés privées, si possible demandez l'autorisation. En général, avec un sourire, il n'y a pas de problème. 
  •  
  • * - Si vous partez pour plusieurs heures, pensez à prendre quelques boissons et victuailles.
  •  
  •  

  • Bonne visite !!

  •  

   Haut de page."